Parfois, un travailleur numérique nomade peut recourir aux espaces de coworking. Je vous cite les avantages liés à ce concept.

La rupture nécessaire avec la monotonie

Certes, l’autonomie est le but premier pour le digital nomade. Néanmoins, la solitude peut parfois s’installer.

Face à des liens sociaux qui se réduisent à un écran, le coworking est une option intéressante. La rencontre avec d’autres travailleurs nomades peut être enrichissante.

L’indépendance ne doit pas mener à une forme d’isolement social. Le coworking permet de partager son point de vue sur des sujets variés tout en sirotant un jus de fruits frais ou un café.

Un univers professionnel en toute liberté

Malgré le statut d’auto-entrepreneur propre au nomade digital, il faut réussir à instaurer un projet professionnel concret. Les débutants peuvent faire appel au coworking pour plusieurs raisons.

Hormis un loyer accessible, l’environnement professionnel cible la qualité. Un espace de coworking est souvent une association loi 1901 à but non lucratif.

Toutefois, la mutualisation des moyens matériels est indispensable pour bénéficier d’une activité professionnelle.

Les éléments constitutifs d’un espace de coworking

Le coworking met à disposition une connexion internet fiable et rapide, le WiFi, des bureaux modulables. Il ne faut pas oublier les salles de réunion pour l’accueil des clients et la caféterie pour se restaurer.

Par ailleurs, le coworker peut en disposer selon ses besoins. Cela peut concerner une heure de travail, une semaine voire une longue durée.

Des compétences sollicitées

La créativité trouve souvent son inspiration avec le coworking. Les appuis peuvent porter sur l’établissement d’une facture, la résolution d’un bug informatique.

Le coworking est un endroit idéal pour le partage du savoir-faire, des expériences et constituer un réel accompagnement. Parfois, le coworking peut être un lieu de création de groupes de travail à destination des missions ciblées.

Cela inclut la communication, la finance, le quotidien du travailleur numérique. La communauté de coworkers favorise l’évolution et l’acquisition d’autres compétences.

Pour des textes accrocheurs, un rédacteur français de contenu peut  procurer un nouvel essor à un engagement professionnel via le coworking.

Une communauté de partage

La majorité des coworkers oeuvrent dans les métiers du web et des médias. Le réseau implique des journalistes, des designers, des community managers, des référenceurs, des graphistes, etc.

Le coworking intéresse désormais des groupes de secteur immobilier et des entreprises de grande taille. Pour ces enseignes, la philosophie d’approche et les objectifs sont différents des actuelles associations loi 1901.

Découvrez d’autres univers ici.   

Crédit Photo : famille-nomade-digitale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.