Vous aimeriez vivre et travailler en Australie ? Un working visa pourrait être le moyen idéal pour goûter à ce style de vie australien réputé décontracté pendant plus qu’une simple escapade de deux semaines.

L’Australie a d’innombrables attractions pour les jeunes et les diplômés, notamment de magnifiques paysages naturels, un temps ensoleillé et des plages de classe mondiale. Il est facile de comprendre pourquoi tant de personnes envisagent de déménager en Australie, attirées par ses villes diverses, riches en culture et conviviales, où vous pouvez trouver des opportunités d’emploi fantastiques. Sur Aus-visa, vous pouvez obtenir un working visa pour l’Australie, sous certaines conditions. Découvrez les essentiels à savoir sur ce visa dans les prochaines lignes.

Qu’est-ce que le working visa ?

Le programme australien de working visa est conçu pour les personnes âgées de 18 à 30 ans souhaitant visiter le pays pour une période prolongée. Avec ce visa, vous pouvez gagner de l’argent pour payer votre séjour et acquérir une précieuse expérience de travail à l’étranger. Pendant votre séjour en Australie, vous pourrez légalement faire du travail à court terme, étudier jusqu’à 4 mois et voyager vers et depuis l’Australie quand vous le souhaitez.

Voici une vidéo expliquant le fonctionnement de ce type de visa :

Le working visa dure 12 mois maximum. Contrairement aux programmes de working visa de certains autres pays, qui ont un nombre limité de permis disponibles et tirent parti d’un bassin de candidats, n’importe qui peut demander ce type de visa pour l’Australie. Vous devez bien sûr remplir les critères et les conditions d’éligibilité.

Admissibilité au working visa

Il y a un certain nombre d’exigences que vous devez remplir pour demander un working visa australien. Il s’agit notamment de l’âge, de la nationalité et d’autres exigences telles que les ressources financières, le caractère et la santé.

Comme indiqué précédemment, vous devez avoir entre 18 et 30 ans au moment de la demande de visa pour être éligible. C’est la limite d’âge pour la plupart des pays, mais les citoyens irlandais, canadiens et Français peuvent être âgés de 18 à 35 ans.

Concernant la nationalité, seuls les ressortissants de certains pays sont éligibles pour participer au programme de working visa. La bonne nouvelle pour les candidats français est que la France figure sur cette liste exclusive, qui comprend également l’Allemagne, le Royaume-Uni, le Japon, le Canada, l’Irlande et un certain nombre d’autres pays européens. Cela signifie donc que vous devez avoir un passeport de l’un des pays de la liste avant de pouvoir demander un working visa.

D’autre part, des conditions financières sont également exigées. Vous devez en outre présenter une preuve que vous disposez de suffisamment, environ 3 500 euros, pour subvenir à vos besoins lors de votre séjour initial.

Combien coûte un working visa ?

Il y a des frais de dossier à pays pour le working visa. Il s’agit de 300 euros pour les trois types de visa : le premier, le deuxième et le troisième. Vous devez payer ces frais lors de la soumission de votre candidature.

Vous devrez peut-être également payer des frais supplémentaires pour des éléments tels que les examens de santé et les certificats de police, si nécessaire. Comme vous ne pouvez demander un working visa qu’en dehors de l’Australie, cela signifie payer vos frais de demande tout en restant en France. Ainsi, il est important de travailler avec des professionnels qui peuvent vous accompagner dans votre démarche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.