Un juriste facilite la prise de décision pour les particuliers et les entreprises. Je vous propose de découvrir l’exercice du métier en format travailleur nomade.

Un métier en forte évolution

A compter des années 2000, la profession de juriste a connu des modifications positives. Face à l’internalisation du droit, le juriste ne se cantonne plus au conseil d’entreprise.

Il peut agir pour épauler des particuliers et des micro-entreprises face à un univers juridique toujours plus complexe. Le juriste peut également pratiquer son activité à distance, en tant que nomade digital.

La mission du juriste

Ce professionnel du droit s’occupe du conseil et de l’assistance sous réserve des attributions légales. Néanmoins, un juriste ne se substitue pas à l’avocat.

Il traite surtout de l’expertise juridique, de la fourniture de conseils fiables. De plus, il peut redéfinir les attentes et les objectifs d’une clientèle de particuliers et d’entreprises.

Ainsi, il trouve le bon compromis entre les volontés de clients et les options juridiques. Pédagogue, le juriste a une grande capacité d’écoute.

Il peut analyser les risques juridiques selon la situation. Il doit prendre en considération le budget, l’aspect communication, la réputation sans oublier la personnalité.

Les différences de rôles entre avocat et juriste

L’avocat possède un monopole. Autrement dit, l’avocat dispose d’une assurance professionnelle et il est soumis à une obligation de formation continue.

L’avocat doit posséder un diplôme via le CAPA ou Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat. Le juriste ne profite pas du secret professionnel contrairement à l’avocat.

Pourtant, ce principe est primordial pour la confiance du justiciable.

Le cas du juriste à domicile

Formé à l’ACP ou Approche Centrée sur la Personne, le juriste favorise l’accueil, la compréhension et l’échange. Il peut conseiller plusieurs entreprises à distance.

C’est notamment le cas des petites entreprises notamment dans le cadre d’un redressement pour cause de difficultés financières. Au niveau des honoraires, les tarifs de juriste sont plus accessibles que ceux d’un avocat ou celui d’un juriste d’entreprise à temps plein.

Par ailleurs, un juriste à domicile peut effectuer une veille juridique. Cela permet de se tenir au fait de l’évolution rapide de la réglementation.

Les limites du champ d’action du juriste

Lorsqu’une situation s’avère conflictuelle, un avocat s’avère nécessaire en raison de sa position de monopole. A contrario, si les deux parties acceptent la négociation, le juriste peut orienter les clients pour les démarches utiles.

Cette opération va coûter beaucoup moins cher pour les parties en lice. Retrouvez d’autres opportunités ici.  

Crédit Photo : maformation.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.