Même si le phénomène n’est pas nouveau, le bleisure prend de l’ampleur. Je vous dévoile les grandes lignes de ce mode de travail devenu tendance.

A propos du bleisure

Ce terme anglais est une contraction des mots business et leisure qui signifie loisir. Les collaborateurs en déplacement professionnel peuvent s’adonner aux loisirs touristiques.

Face à l’évolution du voyage d’affaires, le bleisure est devenu une quasi-généralité.

Le bleisure dans la pratique

Un homme d’affaires en mission à l’étranger durant une semaine travaille durant cinq jours et profite du week-end pour faire du tourisme. Il peut visiter des sites touristiques, contacter les autochtones pour en savoir plus sur leur culture et s’adonner à des activités sportives ou ludiques.

En fait, les dirigeants d’entreprise ont toujours fait appel au bleisure. Actuellement les travailleurs même non encadrés apprécient la tendance.

Les chiffres éloquents du bleisure

D’après un sondage commandé par Bridgestreet, un fournisseur d’appartement d’entreprise, 83 % des businessman ou businesswoman visitent la ville de destination durant le voyage d’affaires. Ainsi, les activités culturelles et de loisirs ne sont pas négligés.

Par ailleurs, 20 % des voyageurs d’affaires sont en déplacement plus de deux mois par an. Cette période implique davantage de loisirs.

Pour leur part, 60 % des sondés avouent consacrer davantage de temps aux loisirs durant leur séjour lié au déplacement professionnel. En parallèle, 50 % des questionnés sont accompagnés par un membre de la famille ou un ami durant le séjour.

Le bleisure face à des attentes nouvelles

En règle générale, le voyage d’affaires est réservé à l’équipe dirigeante. Toutefois, un déplacement professionnel peut générer du stress.

Or le stress freine la productivité. Ainsi, le bleisure est associé à une forme de décompression nécessaire pour éviter le burn-out, le surmenage, loin de la famille et des collègues.

En combinant le déplacement professionnel aux activités apaisantes, le collaborateur gagne en performance. Le repos est aussi apprécié s’il est pratiqué en famille même à distance par rapport au foyer.

Les solutions préconisées

Favoriser le bleisure est une opportunité pour l’entreprise. De plus, le bleisure est aussi applicable en mode nomade digital pour les missions de consultance, d’expertise, entre autres.

Les pays de destination sont également conquis par le bleisure. En effet, les touristes sont présents uniquement par périodes.

Le collaborateur en bleisure est présent sur des périodes creuses. Ainsi, les travailleurs en mission boostent l’économie locale via l’hébergement, la restauration et la fréquentation des lieux culturels et les loisirs.

Retrouvez plus de thèmes ici.

Crédit Photo : hospitalitynet.org & rtbf.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.