Véritable frein pour le travailleur numérique freelance, la peur de se vendre peut être vaincue. Je vous dévoile les détails à connaître à ce sujet.

Les bases de la peur de se vendre

La peur de se vendre est avant tout un état d’esprit. En fait, cela revient à redouter le jugement des autres.

Se vendre ne doit pas être assimilé au commercial qui fait du porte-à-porte, voire au vendeur collant sans scrupules. En réalité, la peur de se vendre repose sur plusieurs paramètres.

Cela se traduit par la peut d’être rejeté, d’être laissé pour compte. Pourtant, un client qui refuse l’offre n’est pas encore disponible.

Par la suite, il revient beaucoup plus tard ou confie vos coordonnées à son réseau.

Les autres raisons possibles

Bien souvent, le manque d’assurance entre en lice. Il faut citer la sensation de ne pas se sentir suffisamment compétent, de croire que les autres réussissent mieux, de penser qu’il vaut mieux être davantage formé.

En outre, il faut ajouter une forme de culpabilité pour réclamer de l’argent au client. Pourtant, il est inutile d’être en souffrance juste pour réclamer son dû et gagner honnêtement sa vie.

Néanmoins, il ne faut jamais omettre la valeur fournie au client.

Les bonnes pensées à se remémorer

Concrètement, il convient de faire la part des choses. En effet, le client profite pleinement des prestations.

Le partage des résultats permet de grandir, d’évoluer mutuellement. Un prestataire freelance est un investissement et n’est en aucun cas une dépense.

La contribution apporte plus de visibilité afin de faire partie des professionnels, de dénicher des business angels, de convertir des prospects. Le gain de temps est un autre point fort ainsi que l’amélioration du site du client.

De plus, un client sérieux veut collaborer sur un long terme. Les travaux deviennent réguliers selon les besoins.

Les attitudes positives

La peur de se vendre n’est qu’une lubie. En clair, le digital nomade freelance ne se vend pas.

Il propose une solution est fournit un résultat au client. Hormis la visibilité, la collaboration favorise l’identité du client.

Cela passe par un message plus facile à comprendre pour les internautes, des articles de blog clairs et informatifs. L’offre est valorisée par une illustration adéquate pour la prestation du graphiste freelance.

Attention à ne jamais céder si le client demande un rabais du tarif. Personne ne songe à quémander une remise chez le médecin.

Il faut être payé à son juste prix, sa juste valeur. Retrouvez d’autres thèmes ici.

Crédit Photo : bonpote.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.