Le webjournaliste peut pratiquer son métier tout en voyageant à travers le monde. Je vous propose plusieurs facettes de ce métier.

Le rôle du webjournaliste

Il est en mode investigation et doit dénicher l’information sur le terrain. La rédaction des articles doit être entièrement unique et ne doit pas reposer sur des contenus déjà existants.

La délivrance de l’information est traitée pour gagner en compréhension pour les internautes. La problématique demeure sur le contrôle des sources, l’objectivité et la présentation des divers aspects d’un sujet.

Il faut connaître les bons usages de la documentation pour diversifier les écrits. Il ne faut pas oublier les exigences d’Internet, surtout le référencement et les relations avec les lecteurs des réseaux sociaux.

Les évolutions possibles du webjournaliste

Le webjournaliste débutant peut travailler en tant que pigiste pour de multiples sites internet. Il peut ensuite exercer en tant que salarié auprès d’un site d’édition.

L’évolution peut mener vers le poste de responsable éditorial voire de rédacteur en chef après quelques années d’expérience. En parallèle, le webjournaliste peut choisir d’exercer en tant que journaliste classique.

Il s’agit d’un métier disponible en freelance. En effet, un webjournaliste peut être aussi veilleur stratégique indépendant et réaliser des missions pour plusieurs clients.

Ainsi, il peut travailler de n’importe quel pays de la planète disposant d’une connexion internet correcte.

Les formations recommandées

Elles sont similaires à celles du journaliste traditionnel. Les établissements publics concernent l’IEP de Paris, l’IUT de Nice, le CUEJ de Strasbourg, entre autres.

Les instituts de formation privés portent sur le CFJ de Paris, l’ESJ de Lille ou l’EJI de Toulouse. Pour autant, ces écoles restent limitées aux titulaires d’une licence BAC+3 voire d’un BAC+5.

Les autres formations possibles

Devenir webjournaliste nécessite une formation initiale bien pourvue. Un titulaire de BAC+2 peut opter pour DUT Information et Communication.

Un diplômé en BAC+3 peut se diriger vers une licence professionnelle des métiers de l’information. Les BAC+5 peuvent choisir un Master en journalisme, ou en sciences politiques.

Face à l’évolution des thématiques, le webjournaliste doit davantage se spécialiser pour accéder à un premier emploi. Le métier est aussi accessible à d’autres professionnels très expérimentés dans un ou plusieurs domaines précis.

En ce qui concerne la carte de journaliste, elle est encore réservée aux journalistes de rédaction qui exercent dans un bureau. Le webjournaliste exerce le même métier sans bénéficier de la reconnaissance de la profession.

Lors de l’écriture ou de la rédaction, le webjournaliste n’est pas nécessairement soumis à l’optimisation des contenus. Retrouvez d’autres options ici.  

Crédit Photo : theconversation.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.