Un mode d’organisation du travail plus libre est possible avec le remote. Je vous propose de plus amples informations sur ce dispositif.

En savoir davantage sur le remote

Le remote est un mode de travail, à l’instar du télétravail ou du présentiel en entreprise. Le remote se différencie par une plus grande liberté de travail pour le salarié.

Remote provient de l’anglais « isolé » du fait d’un exercice totalement à distance.

Les principes du remote wirken

Le travailleur en mode remote ou remote worker travaille dans l’endroit de son choix. Il peut opter pour son domicile, un espace de coworking ou un centre dédié.

Il peut également exercer dans un autre pays. Le Full remote est un travail 100 % à distance. Sa différence avec le télétravail se fonde sur le lieu principal de travail.

Le remote worker et son organisation

Le travail en remote propose une large flexibilité. Le remote worker établit ses plages horaires. Il organise ses tâches à sa convenance.

L’essentiel revient à livrer les prestations de l’entreprise dans un délai convenu.

La mise en place du travail en remote

Le travail en remote n’obéit à aucun cadre juridique. L’accord a lieu entre le remote worker et l’employeur via du contrat de travail.

Il est possible d’ajouter un avenant. Il sert à préciser le type de travail et les conditions inhérentes.

Au niveau des droits, le remote worker bénéficie des atouts d’un salarié d’entreprise. Il faut citer les congés payés, la mutuelle d’entreprise, etc.

Le remote worker doit disposer d’un matériel de travail à distance et d’une connexion internet efficace. Les outils peuvent être mis en place par l’entreprise.

La communication à distance est réalisée avec des solutions comme Slack ou Jira.

Les avantages et les limites remote pour l’entreprise

Le remote permet de gommer les contraintes géographiques. Par ailleurs, l’entreprise peut économiser sur la location de bureaux et l’achat de fournitures.

Malgré une flexibilité certaine, la liberté d’organisation peut constituer un facteur de risques. Pour les créatifs, c’est un critère de productivité.

Pour d’autres structures, c’est un réel casse-tête en termes de discipline. Le sentiment d’appartenance et la culture d’entreprise peuvent être mis à mal.

Les liens à distance s’avèrent plus compliqués pour véhiculer les valeurs d’une enseigne.

Les solutions possibles pour le remote worker

Afin de maintenir une certaine cohésion d’équipe, l’entreprise peut mettre l’accent sur plusieurs pistes. Il peut favoriser de temps à autre des séances de team building.

C’est aussi le cas des journées planifiées pour des rencontres physiques ou virtuelles. Il ne faut négliger les séminaires d’entreprise annuels ou semestriels ainsi que les colloques pour des pratiques plus conventionnelles.

Retrouvez d’autres formules ici.  

Crédit Photo : wcido.com & perpignan-toutvabien.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.