Une personne qui excelle dans la relation client à distance peut exercer en tant que nomade digital. Je vous fournis de plus amples détails sur le métier de télé-conseiller.

L’essentiel du métier de télé-conseiller

La profession revient à une prise de contact avec la clientèle ou les prospects pour le compte d’une entreprise. Plusieurs secteurs d’activités font appel aux services d’un télé-conseiller ou télé-conseillère.

Cela concerne la télécommunication, la vente à distance, la banque, l’assurance entre autres. Le service client peut bénéficier d’une gestion en interne ou en externe.

Les principales missions du télé-conseiller

Les missions dépendent de l’activité de l’entreprise et des divers besoins souvent ponctuels. Il faut inclure le conseil, la fidélisation client, les actions commerciales et marketing à travers la prospection et les sondages.

En fait, Le télé-conseiller répond aux demandes des interlocuteurs tout en considérant les intérêts de l’entreprise. Il repose sur les conformités aux procédures et des trames de réponses fournies par l’entreprise.

En outre, le télé-conseiller prend part aux réunions, aux briefings et aux sessions de formation. Ces sessions sont profitables pour être informé sur les offres.

Cela peut impliquer l’évolution, les produits et services. Il s’agit d’une montée en compétence permanente.

Une relation multi-canal

Plusieurs outils sont sollicités pour une relation commerciale à distance. Il faut intégrer les appels entrants ou sortants, les mails, le SMS, le tchat.

En parallèle, le télé-conseiller doit être capable de maîtriser les logiciels de gestion de relation client comme les outils GRC ou les solutions CRM. Après chaque prise de contact par téléphone ou sur le web, le télé-conseiller renseigne une base de données grâce aux informations collectées afin de garantir le suivi client.

Les compétences requises

Le télé-conseiller doit être doté d’une bonne aisance relationnelle, d’une maîtrise de l’outil informatique et bureautique. Il faut posséder le sens du commerce.

Il faut également une personne autonome, capable de s’adapter. Les connaissances portent sur le téléphone, les réseaux sociaux, entre autres.

L’anglais est souvent requis. De plus, il faut savoir gérer le stress et les émotions.

Les qualités propres au télé-conseiller

Le télé-conseiller est à l’écoute. Il dispose de grandes facultés d’élocution avec une aisance également à l’écrit.

Ce professionnel sait faire preuve de tact et de diplomatie. Pédagogue, il sait faire face aux situations de conflits, surtout lors des réclamations.

Ce type de travail peut être pratiqué en parallèle au nomadisme numérique dans n’importe quel pays à travers la planète.

Découvrez d’autres sujets ici.  

Crédit Photo : annonces-express.com & phone-training.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.