Le directeur artistique peut concilier travail et voyage grâce à ses multiples talents. Je vous fournis plus d’informations sur cette activité.

Le rôle du directeur artistique web

Afin de séduire les internautes et faciliter leur adhésion à une marque, l’entreprise doit mettre l’accent sur le design associé aux fonctionnalités d’un site web. Les fonctionnalités doivent combiner l’efficacité, l’innovation et la création.

Le directeur artistique web agit à ce niveau. Il traite du design numérique.

Il procure aux marques une identité visuelle à part.

La mission du professionnel

Le directeur artistique web est également nommé directeur artistique digital. Il se charge de la cohérence visuelle d’un site web en matière d’ergonomie et d’image.

Il élabore l’identité d’un produit, d’un service. Il travaille en équipe pour opérer au niveau du graphisme, des illustrations, des animations.

Il faut inclure le son, les vidéos, les musiques, entre autres. En outre, il convient de définir un confort de navigation à destination des internautes.

L’objectif est d’assurer une lisibilité des informations. Le directeur artistique web doit convaincre tout en garantissant la réalisation du projet.

Les tâches variées

Pour améliorer l’identité digitale d’une marque, le professionnel doit chercher des pistes de création. Il représente le produit ou le service, objet du contrat.

Il met en place les campagnes publicitaires à travers les réseaux sociaux. En outre, il met en accord la charte disponible au format multimédia tout en initiant des synergies.

Ces dernières servent à relier le canal web et les multiples supports. Cela ouvre la voie à la définition de la charte graphique.

Il faut impliquer les couleurs, les visuels, les animations, les typographes. Il faut inclure les enchaînements d’écrans sans oublier les fonctionnalités.

Les responsabilités possibles

Les réalisations concernent également les animations, les bannières, les spots vidéo personnalisés pour la diffusion web. Par ailleurs, il prend en charge la coordination du pôle artistique.

De plus, il est amené à superviser les graphistes, les webdesigners, le motion designer. En parallèle, il peut observer et surveiller les tendances créatives qui font le buzz.

Les qualités requises

Ce créatif doit posséder une grande sensibilité visuelle et graphique avec un réel sens artistique. Curieux, il doit être capable de se remettre en cause.

Par ailleurs, doté d’une bonne culture web, il maîtrise les environnements et le codes ainsi que les logiciels graphiques tout en assimilant rapidement les approches novatrices.

Les diplômes de formation générale de niveau bac + 3 ou bac + 5 permettent d’exercer dans ce domaine. Retrouvez plus d’idées ici.

Crédit Photo : lanouvellerepublique.fr & formation-pro.ecole-intuit-lab.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.