Je vous invite à découvrir le témoignage de Marion Bouquet qui a offert un interview sur le blog famille-nomade-digitale.com. Elle exerce comme artiste voix-off en tant que nomade digital.

En savoir sur la profession de voix-off

Au départ, le mot voix-off est consacré au cinéma. Il s’agit d’une voix hors champs.

En fait, l’interprète n’est pas visible à l’image. Actuellement, la dénomination « voix-off » est applicable à un artiste qui met à disposition sa voix pour divers projets.

Cela inclut les projets publicitaires, artistiques et commerciaux.

Le cas spécifique de Marion Bouquet

Presque trentenaire, Marion est artiste voix-off à partir de l’année 2013. Elle voyage allègrement entre la France, les Etats-Unis ainsi que la Thaïlande. Déjà adepte du voyage lors de ses études, elle acquiert un BTS Tourisme dans les Hautes-Alpes.

Elle souhaite travailler à titre de saisonnière en hiver, tout en voyageant le reste de l’année. Ses études sont toujours axées autour du voyage.

Elle a obtenu un Bac Technique de Dessinateur Maquettiste, un CAP de décoration en céramique. De plus, elle a passé 2 ans à la fac pour approfondir la langue anglaise.

Après plusieurs petits boulots peu passionnants et peu rémunérateurs, elle cherche sa voie. Son dernier stage de BTS Tourisme la mène vers la Thaïlande.

Elle découvre Chiang Mai au nord du Pays de Sourire. Après avoir passé ses examens, elle retourne à Chiang Mai et rencontre lors d’un couchsurfing un américain Programmeur Informatique.

Il cumule les voyages tout en travaillant. Marion a trouvé sa voie.

La situation actuelle de Marion Bouquet

Sa nouvelle vie lui procure davantage de choix, de liberté. Cette profession lui convient parfaitement.

Marion peut réaliser des projets qui la passionnent. Pour exercer en tant que voix-off, Marion se base sur un micro à 80 €.

Elle a participé à un cours en ligne pour voix-off novice à raison de 200 €. L’équipement intègre également une cabine acoustique portable, un pré-amp et un ordinateur.

Marion travaille entre 15 et 20 heures par semaine. Elle touche 2 800 € par mois en moyenne.

Quant au coût de la vie à Chiang Mai, il tourne autour de 600 € par mois.

Les astuces préconisées par Marion Bouquet

Il convient d’effectuer des recherches en ligne comme les sites, les forums et les blogs pour devenir voix-off. Avant de débuter, il faut dénicher un institut sérieux.

De plus, il ne faut pas sous-estimer la valeur de sa voix. Les débutants ont tendance à baisser les tarifs pour être attractif.

Cette solution de facilité constitue une vraie menace pour l’industrie de la Voix-Off. La voix-off dispose d’une réelle valeur.

Pour les débutants, il faut commencer sans attendre pour progresser rapidement. Etre voix-off en nomadisme digital permet une grande ouverture au monde.

Retrouvez d’autres sujets ici.

Crédit Photo : famille-nomade-digitale.com & coaching-voix-off.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.