La Suisse se met aussi au nomadisme digital. Je vous propose d’en savoir plus sur ce nouvel engouement helvète.

Les bourses d’emplois et les bourses de missions disponibles en Suisse

Trois différents statuts s’appliquent au nomade digital. Cela concerne l’entrepreneur appartenant au domaine numérique.

Il s’agit du développeur d’un produit ou d’un service lui appartenant. Quant au travailleur à distance, il œuvre en tant qu’employé d’une entreprise.

Un accord est conclu pour que ce collaborateur puisse travailler partout sur la planète. Le freelance est un indépendant qui s’occupe de commandes.

Les bourses dédiées à l’emploi et aux missions incluent codeur, elance, upwork, freelancer.com, jobbatical ainsi que slasher.ch en Suisse.

A propos du job en Suisse

Plusieurs formateurs en ligne sont disponibles. De nombreuses compétences sont accessibles avec un mode de vie nouveau.

La gestion des imprévus ainsi que l’adaptation à un nouveau cadre font partie des aléas. Il faut également tenir compte des choix de vie classique comme le mariage, la famille, le foyer.

Comme dans la majorité des cas, les digital nomades exercent comme rédacteur, community manager, développeur informatique, graphiste ainsi que traducteur.

Le nomadisme et le cadre

Le cadre est souvent associé au coworking. Plusieurs espaces permettent de faire des rencontres. Il faut citer les cours de yoga, les apéros, les conférences, les espaces de relaxations.

Plusieurs sites permettent d’opter pour le lieu convenable, à l’instar de nomadlist.com.

Le parcours du nomade digital en Suisse

De nombreux travailleurs du numérique traitent leurs missions dans le train. En effet, ce mode de transport autorise un flow propice à la concentration prolongée.

Un abonnement est recommandé dans ce cas. Les espaces spécifiques sont disponibles au Gotham à Lausanne et chez PuraWorka dans le Valais.

La protection sociale disponible

Il faut faire attention au dumping. En effet, le marché planétaire met en concurrence des offres d’emplois, des contrôles et des missions en ligne.

La compétition concerne les talents provenant de plusieurs pays. Certains ont un niveau de vie largement inférieur.

Des pays comme les Etats-Unis ainsi que l’Estonie optent pour un visa spécial. Pour l’heure, les impôts sont à payer dans le pays de résidence.

Le nomade digital souscrit à une assurance maladie et une assurance santé dans son pays d’origine ou le pays de destination. Pour l’heure, aucun organisme dédié n’est disponible

Il est possible de conserver son domicile fiscal en Suisse pour un nomade digital. Retrouvez d’autres cas ici.  

Crédit Photo : expat.com & enigma.swiss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.