Je vous livre le témoignage d’une jeune femme digital nomade de 26 ans. Elle évolue avec passion en Polynésie Française en toute simplicité.

Le parcours de Marie

Originaire de Fenua, Marie Sillinger a passé toute son enfance à Moorea. Elle vit avec sa mère et sa petite sœur.

Après le bac, elle arrive en Métropole. Elle obtient deux diplômes en communication, marketing et commerce international.

A 22 ans, elle travaille pour le groupe Média Polynésie. Ensuite, elle œuvre dans une agence de communication et auprès de la Présidence à titre de chargée de communication.

Dès lors, elle opte pour le nomadisme digital. Entretemps, elle souhaite se mettre à son compte.

La création de PITAYA

Cette structure est une entreprise de communication digitale spécialisée dans le community management. En charge de la gestion des réseaux sociaux, PITAYA favorise une meilleure organisation.

Il s’agit d’une prestation sur mesure afin d’établir une vraie relation de confiance avec les clients.

Le choix du nomadisme digital

Sa passion pour les voyages mène Marie vers les études par correspondance pour travailler et financer ses études. Elle finalise son parcours à Hawaii tout en perfectionnant l’anglais et la stratégie internationale.

Pratiquant la danse hip-hop, Marie est convaincue par le « Aloha Spirit ». Eprise de nature et de liberté, elle choisit de vivre ses passions en parallèle.

Elle apprécie la proximité de la mer. Actuellement, Marie est photographe free-lance pour plusieurs prestataires.

Il s’agit de graphistes, de photographes, de vidéastes, entre autres.

Des débuts prometteurs

Malgré quelques doutes, Marie ne s’est pas laissé gagner par l’incertitude.

En effet, elle a bénéficié du bouche-à-oreille propre à la Polynésie pour étoffer son portefeuille clients.

Une vie bien remplie de digital nomade

Marie n’en oublie pas son amour pour les voyages. Elle a déjà parcouru la France, l’Espagne, le Portugal, la Hongrie ainsi que le Brésil.

Elle voyage en compagnie de sa sœur Pauline et apprécie l’authenticité au fil des rencontres.

L’Ecologie est son maître mot

Cette danseuse de hip-hop veut également protéger son environnement à Fenua. Elle affirme que le digital a sa place dans la transition écologique.

Elle souhaite que Fenua soit préservée face aux menaces qui pèsent sur le changement climatique mondial. Marie Sillinger surfe sur plusieurs activités.

Cette vahine aventurière aime la liberté à travers les voyages et la découverte via des rencontres enrichissantes. Elle veut apporter sa pierre à l’édifice afin d’édifier un avenir meilleur pour la nature à son niveau.

Elle initie de jeunes freelances pour les former à un mode de vie à la fois plus ouvert au monde et responsable. Retrouvez plus de thèmes ici.    

Crédit Photo : femmesdepolynesie.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.