Les nomades numériques auront bientôt la possibilité de travailler depuis l’Italie une fois que le pays lancera son programme de visas pour les employés distants. Plus tôt dans la semaine, les dirigeants ont adopté la loi qui lancera le processus de création de visa.

Luca Carabetta, député du Mouvement Cinq Étoiles, a été celui qui a promu le nouveau visa. Carabetta a exprimé sa joie face à l’adoption de la loi tout en suggérant que les prochaines étapes sont complexes.

Dans l’attente de la mise en œuvre de cette loi

Maintenant que la loi a été adoptée, les responsables devront présenter un projet de loi pour la mettre en œuvre. Le projet de loi devra inclure des définitions procédurales et d’autres détails. Le ministère des Affaires étrangères participera à l’élaboration des détails du visa, peut-être même à guider le processus.

Voici une vidéo en anglais relatant cette nouvelle :

Ce visa ne devrait pas être une surprise totale ; plus tôt, le gouvernement italien a partagé son intention d’investir 1 milliard d’euros pour rendre les petits villages plus attrayants pour les travailleurs à distance. Environ 2 000 petites villes italiennes sont dans un état de négligence, avec moins de 75 % des familles ayant accès à Internet. Les dirigeants veulent résoudre les problèmes d’Internet afin que les nomades numériques puissent rester un certain temps et contribuer aux économies locales.

Une destination de choix pour les travailleurs à distance

L’Italie n’est pas le premier pays européen à essayer de faire appel aux travailleurs internationaux à distance et à proposer des visas nomades numériques. D’autres incluent la Croatie, la République tchèque, l’Estonie, la France, l’Allemagne, la Grèce, la Hongrie, Malte, le Portugal, la Roumanie et l’Espagne. Si suffisamment de nomades numériques éligibles demandent les nouveaux visas, les pays qui les offrent pourraient en tirer d’énormes avantages économiques.

De tels avantages sont importants compte tenu de l’ampleur des dommages causés par la pandémie de COVID-19 à l’économie mondiale. De nombreux pays commencent seulement à se redresser. Le nombre de travailleurs à distance pour profiter des visas nomades numériques reste à voir. Pourtant, les perspectives sont positives : de nombreux employés ont renoncé à retourner au bureau et ont donc une plus grande liberté de déplacement. Cette mesure est une bonne nouvelle pour les travailleurs à distance. En effet, l’Italie est une destination aux multiples facettes qui peut séduire un grand nombre de digitaux nomades. Avec ce visa, il leur est possible d’y rester pendant de longues périodes et travailler.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.