L’actuaire fait partie des techniciens spécialisé dans l’assurance. Je vous livre davantage d’informations sur ce métier passionnant et exigeant.

Les rôles de l’actuaire

L’actuaire œuvre en amont des contrats d’assurance. Il prend en charge l’élaboration sur l’aspect technique.

En outre, il détermine les règles, le barème de tarification ainsi que la rentabilité. Par ailleurs, l’actuaire est un acteur prépondérant dans l’acceptation du contrat, le partage des risques en coassurance ou de réassurance auprès d’une compagnie tiers.

Les entreprises du secteur financier et les banques sollicitent l’expertise de l’actuaire.

Les missions de l’actuaire

L’actuaire combine la méthodicité, la précision et l’esprit de synthèse. Il exerce ses talents de négociateur auprès des chargés d’études, des courtiers, des agents généraux ainsi que les partenaires des compagnies concurrentes.

Par ailleurs, son domaine d’intervention touche la gestion financière des cotisations sous placement en épargne. Il s’occupe de la recherche et de la centralisation des données.

En parallèle, il traite de l’élaboration et de la présentation des résultats des diverses analyses à l’aide de tableaux, de formules et autres barèmes.

Les domaines d’intervention de l’actuaire

L’actuaire est en contact régulier avec les réseaux d’exploitation. Les calculs nécessaires font appel aux solutions informatiques et aux logiciels dédiés.

Autonome, l’actuaire est responsable de l’encadrement. Il exerce aussi bien dans les entreprises d’assurance, les caisses de retraite et de prévoyance.

Il faut ajouter les sociétés de bourse, les institutions financières. Il faut impliquer les services d’études économiques des banques et des grandes organisations.

Le parcours de formation

Il convient d’obtenir un bac général scientifique. Ensuite, il est conseillé d’opter pour une classe préparatoire ou un premier cycle universitaire scientifique.

La formation de niveau Bac+5 est à dominante mathématique, statistique et économique. Plusieurs centres de formation permettent de devenir actuaire.

Il faut citer l’ISFA, l’ISUP, l’EURIA, l’ENSAE, l’ESSEC. Il faut ajouter l’Université de Strasbourg, l’Université Paris Dauphine, le Collège des Ingénieurs.

La formation continue est dispensée par le CNAM.

La rémunération en question

Un actuaire débutant gagne entre 2 300 et 3 700 euros brut par mois. Au bout de 10 ans, la rémunération atteint entre 5 800 et 8 300 euros selon l’Institut des actuaires.

L’organisation mondiale de la profession propose de multiples opportunités d’expratriation. Il est possible de la pratiquer à distance voire en mode digital nomade pour les plus expérimentés.

Les fonctions d’encadrement permettent d’exercer comme responsable technique produits, responsable actuariat, chef de produit vie. Il faut ajouter responsable de gestion actif passif, responsable services études et prospective.

Retrouvez d’autres idées ici.  

Crédit Photo : orientation-education.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.